Matucana madisoniorum

Racines nues

Cactus à l'épiderme rugueux vert gris à bleu aux superbes fleurs rouges.

Plus de détails

1,86 € TTC

En savoir plus

**Description**

Cactus globuleux solitaire pouvant atteindre 15 cm de hauteur et 10 cm de diamètre.

Epiderme vert gris à bleu rugueux.

Peu ou pas d’épines longues et recourbées.

Fleurs tubulaires orange rouge de 3 cm de diamètre et 7 cm de hauteur.

 **Habitat**

Pérou.

**Exposition**

Luminosité vive.

**Arrosage**

Arrosez 2 fois par mois de mars à septembre, et laissez le sol au sec durant l'automne et l'hiver.

**Tolérance au Froid**

-2 °C.

Livré à Racines Nues.


Synomyme de Matucana haynei subsp. haynei

Traduction de la description de Rose et Britton dans " Cactaceae" (1919)


Matucana Haynei (Otto).

Echinocactus haynii Otto dans Salm-Dyck, Cact. Hort. Dyck. 1849. 165. 1850.
Cereus hayni Croucher, Garden 13: 290. 1878.
Tiges généralement simples, généralement globulaires mais parfois courtes, généralement de 8 à 10 cm. de diamètre mais en culture parfois 30 cm. de haut, densément couvert et presque caché sous
les nombreuses épines; côtes 25 ou plus, tuberculées; les aréoles sont étroitement jointives, avec une abondance de laine quand elles sont jeunes, mais sans aucune quand elles sont vieilles; épines nombreuses, longues et faibles, les plus robustes piquant, jusqu'à 3,5 cm. long, généralement gris avec des extrémités sombres ou noirâtres; fleur avec un long tube mince, 6 à 7 cm. longue; vert des lobes de stigmate; écailles sur l'ovaire et le tube quelques-unes, petites, ovées.
Localité type: Obrajillo, Pérou, mais non cité dans le lieu de publication original.
Distribution: Pérou central.
Le Dr Rose a trouvé cette espèce assez commune parmi les roches situées juste en dessous de Matucana, au Pérou.
Ses longues fleurs minces et écarlates en font une plante très désirable pour la culture. Le docteur Rose a recueilli cette espèce en abondance en 1914, mais elle n’a pas encore fleuri, bien qu’elle était en floraison au moment de la récolte. L'orthographe originale du nom spécifique était haynii, nommée d'après Friedrich Gottlieb Hayne, professeur de botanique à Berlin, d'après Rümpler, né en 1832. Schumann, dans sa monographie, a écrit le nom Echinocactus Haynei et nous l'avons adopté.
Par leur couleur, leur forme et leur taille, les fleurs ressemblent à celles des espèces de Borzicactus (Cactaceae 2: 159); ceux-ci, cependant, ont les aisselles des écailles sur le tube de la corolle poilu ou laineux.